01. LES CENT PAS

CAPO I
Couplet : DO RE mim sim DO SOL /
DO RE mim sim, DO RE mim sim DO SOL
Refrain : mim RE SOL RE

 

Pas d'envie
Pas d'idées
Mais par ici
On se connaît
Pas par cœur
Pas encore
Si tu me suis
On est d'accord

Pas à pas
De côté
Parcouru
En un trait
On a fait
Les 100 pas
Pardonner
Plus d'une fois

 

Ne passe pas par là
Mais passe me voir
On repartira
De la case départ

Pas si simple
Pas pour rire
Ca nous te tente
On se lance
Par hasard
Pas plus tard
C'est pas gagné
Si tu savais

Impassible
Pas au cœur
De la cible
Imparfait
Fait moi rire
On pourrait
Prendre la fuite
On serait quitte

 

REF

Pas sorcier
Compliqué
Rien à craindre
On s'attache
Pas à plaindre
Pas plus mal
Pour un rien
On s'arrache

C'est pas précis
Pas important
On s'était dit
Juste à temps
C'est pas facile
Pas si fragile
Est-ce que la vie
Nous attend

 

REF

 

02. EVA

Riff : mim, SOL, RE, mim
Couplet : mim, SOL --RE
mim, SOL --RE
DO, mim -- SOL, RE, mim
Ref : mim, SOL, DO, SOL -- RE mim

 

Elle ne va pas s'endormir, Eva
Va peut être partir
S'évanouir sans rien dire, Eva
Jusqu'au petit matin

Et vaille que vaille, Eva
Elle s'éraille la voix

S'évade et n'y va pas, Eva,
Par quatre chemins

Elle évalue les risques,
S'invite et s'improvise
Diva les jours de crise
Car elle n'a peur de rien
Car elle n'a peur de rien

 

Avec Eva c'est pas
La grande évasion
Mais qui l'aime la suive
Mais qui l'aime la suive
A perdre la raison

 

Elle n'a jamais froid, Eva
Aux yeux et quand elle croit
Savoir elle ne sait pas, Eva
Qu'on lui ment pour son bien

Elle va parfois trop vite, Eva
Rit et varie les styles
Jusqu'au bout des cils, Eva
Ce qu'elle veut elle l'obtient

Elle est sur la défensive
Evasive sur sa vie
Elle vous dévalise
On ne lui refuse rien
On ne lui refuse rien

 

Refrain

 

03. DANS LE PROCHAIN EXPRESS

Riff: SIb Sib Sib DO / solm solm solm FA

Couplet : SIb Sib Sib FA / solm solm solm FA

Transition : Sib DO

Refrain : rém DO rém DO rém DO rém Lam

 

Sur le quai des départs

Le hall de gare s'éclaire

Comme nos esprits débordent

D'envies de courants d'airs

Derrière nous on abandonne

Le temps des rancœurs

Des valises d'hématomes

Nos plus fidèles douleurs

On dirait qu'on n'a plus peur

Que la vie nous entraîne

Aventuriers à nos heures

Et nos angoisses à la traîne

 

Si l'on changeait d'adresse

Nos habitudes et tout le reste

Si l'on montait comme ça

Dans le prochain express

 

Nous tiendrons la distance

A regarder loin devant

Si le monde est immense

Nos envies tout autant

Au carrefour de l'imprévu

Entre deux portes, deux trains

Tout ce qu'on a déjà vu

Ce qu'il reste à voir, demain

De l'autre côté du monde

La nuit n'est pas plus sombre

Des visages dans le lointain

Ça pourrait nous correspondre

 

Refrain

 

 

04. LA FALAISE

CAPO III
Riff : lam SOL DO SOL
Couplet : lam SOL
Refrain : DO SOL lam SOL

 

A une époque / On riait sur tout
On riait surtout pour rien
L'air était doux / Et dans nos poches
Deux-trois cailloux / Pour la ricoche
A cette époque / On suspendait
Le temps entre deux sentiments
Qui s'entrechoquent / Et dans nos mains
Compter les cloques tu t'en souviens ?

 

Quand nous courions sur la falaise
Comme sur un fil
Nous n'étions pas trop à l'aise
Te souviens-tu ?

 

A une époque / On ne disait rien
Mais entre nous on se disait tout
L'air de rien / Mais dans l'approche
Maîtriser l'art / De la riposte
A cette époque / On esquivait
Les coups en douce / on les rendait
Une fois sur deux / Et sur nos genoux
Compter les bleus tu t'en souviens ?

 

Quand nous courions sur la falaise
Le vent d'avril
Nous a vu filer à l'anglaise
Te souviens-tu ?

 

A une époque / on était sûrs
De tout mais surtout pas de nous
On prenait l'air / désinvolte
Mais plus que tout / l'envie de plaire
A cette époque, on dessinait
Pour l'avenir de grands projets
En quelques signes / Et dans nos mains
Suivre les lignes tu t'en souviens ?

 

05. FRANC-JEU

Capo VI

DO mim lam lam
Pré-ref : FA SOL
Refrain : Lam SOL DO mim / Lam SOL DO mim

 

Mon Amour joue ta reine
Moi je passe mon tour
C'est à moindre peine
Que s'abat le jour

Mon Amour joue ton roi
Moi je coupe à contre cœur
Tant d'autres que toi
N'ont pas eu peur

Nous avons fermé les yeux sur nos écarts
Nous n'avons pas joué franc jeu dès le départ

 

Celui qui gagne, celui qui perd
Qui se retrouve au tapis
On aurait pu former la paire
Ca ne fait pas un pli

 

Mon Amour passe la main
Moi j'ai joué cartes sur table
On aurait du prendre soin
De ce qui reste vulnérable

Mon Amour joue ton as
Moi je n'ai plus d'atouts
J'attendrais bien que ça se passe
Mais je n'veux pas devenir fou

Nous avons fermé les yeux sur nos écarts
Nous n'avons pas joué franc jeu dès le départ

 

REFRAIN

 

 

06. FAIRE FACE A L'HORIZON

Capo V

Couplet : SOL6 DO mim mim
Transition : SOL RE mim mim / SOL lam mim mim
Refrain : lam mim lam mim RE

 

Écoute bien quand le soir tombe
Regarde au loin d'où la lune monte
Dans son jardin dans l'ignorance
Sans retenue les herbes dansent

Ecoute bien si la pluie chante
Il est certain les nuages mentent
Dans le lointain le jour s'avance
On n'entend plus que le silence

 

Et faire face à l'horizon
Qui se dépose, qui se dépose
Le temps n'a jamais raison
Infinies les jolies choses

 

Dans son jardin dans l'ignorance
Sans retenue le jour s'avance
Dans le lointain les herbes dansent
On n'entend plus que le silence

 

Et faire face à l'horizon
Qui se dépose, qui se dépose
Le temps n'a jamais raison
Infinies les jolies choses

 

07. LE VIRAGE

CAPO IV

Couplet : fa#min LA mim sim / fa#min LA mim mim
Refrain : SOL sim mi
Pont : mim SOL sim LA mim SOL sim

 

Je traverse des paysages
Sur des cartes en pointillé
De vagues terrains sauvages
Je les ai survolés

Je me réveille sur le rivage
Sous un soleil de néon
Plus de traces du virage
Des mécaniques de plomb

 

Et de battre son cœur a recommencé

 

Des regards, des images
Sur le mur en argentique
Les couloirs le dévisagent
Entre deux portes automatiques

Il s'invente des personnages
Au quotidien en tête à tête
Des murmures de voisinage
Sous les rires les soirs de fête

 

Et de battre mon cœur a recommencé

 

Je traverse des paysages
Sur des cartes en pointillé
De vagues terrains sauvages
Je les ai survolés

 

 

 

08. SUR UN VOLCAN

Couplet : Sol RE
Refrain : sim sim RE SOL
Pont : LA Sim LA RE

 

On a dansé sur un volcan
Sans se brûler les ailes
Avec un peu d'élan
Ce qu'il faut d'essentiel
On s'est donné quelques tourments
Des peurs artificielles
Pour aller de l'avant
Quand l'envie se rebelle

 

On a dansé sur un volcan
Défié la sentinelle
Joué les imprudents
Et puis l'échapper belle
On a dansé sur un volcan
Est ce que tu t'en rappelles
Dis moi si comme avant
Nous brûle l'étincelle

 

C'est une danse à contre temps
Sur un tapis de braises
Au cœur du Volcan
Une danse à contre temps
Sur un tapis de braises
Au cœur du Volcan

 

On a dansé sur un volcan
Retrouver la genèse
Des premiers sentiments
Avant que tout nous pèse
S'étourdir juste à temps
Pourvu que l'on se plaise
Toujours autant qu'avant
Que se ferme la parenthèse

 

REFRAIN

 

09. A MON AMI

CAPO II

Couplet : sim sim RE LA / mim mim RE LA
Refrain : RE sim FA#m SOL
Couplet 5 : LA sim LA sim LA sim FA#

 

A ces humeurs indéfinies
Quand nos regards sont fuyants
A la lueur des fins de nuit
Où les silences sont bruyants

A ces matins plus froid que nous
Quand enfin le jour se dessine
A ces envies que l'on n'avoue
Mais qui parfois se devinent

 

A mon ami où que tu sois
Ici n'est plus ce qu'il était
Tous aux abris ou aux abois
A ma place aurais-tu cédé ?

 

A ces idées qui nous traversent
En courant d'air, en cours de route
Celles qui animent la controverse
Ou l'atténuent, j'ai comme un doute

A ces soirs où l'on s'endort
Endoloris et bien trop tard
A ces histoires où l'on s'en sort
Sans faire de bruit et sans oscar

 

A mon ami où que tu sois
Ici n'est plus ce qu'il était
Tous aux abris ou aux abois
A ma place aurais- tu cédé ?

 

Aux lendemains de frénésie
Où les souvenirs sont brouillés
A ces faux airs de courtoisie
Que l'on se force à présenter

 

 

10. 36èME DESSOUS

CAPO VII
Couplet : DO (Do8, DO6...) mim
Refrain : lam lam mim SOL

 

Comme si de rien n'était
Le jour toujours se sort
Du froid et de l'été, indemne
Et la vie suit son court
Quand je reste immobile
Le bruit reprend ses droits, à tord
Des signaux autrement fragiles
Ont été envoyés
Du 36ème dessous

 

Comme si de rien n'était
Les mots transpercent les murs
Et viennent se jeter, à mes pieds
Et le temps continue
Sur la même lancée
Mais qui donc distribue
Les rôles et les adresses
Les signaux de détresses
Du 36ème dessous

 

Comme si de rien n'était
Un ombrage familier
Au bout de la table, s'installe
A la dernière minute
Depuis le corridor
Quand s'achève la dispute
Peut-on percevoir encore
Les signaux fatigués
Du 36ème dessous

 

Comme si de rien n'était
Le jour toujours se sort
Du froid et de l'été, indemne

 

11. LES JOURS COLORéS

Couplet :

SOL mim sim FA#
SOL LA7 sim sim
SOL LA7 sim sim

Riff : SOL RE mim mim

 

Tant de pavés
Dorment dans la mare
Sans avoir éclaboussé
Sans avoir éclaboussé

 

Tant de drapeaux
Claquent leur ombre
Sans avoir triomphé
Sans avoir triomphé

 

Tant d'idées ignorées
Auraient pu éclairer
Notre obscurité
Notre obscurité

 

Tant d'oubliés
Réveillent en nous
Les jours colorés
Les jours colorés

 

 

 

 

12. COMME ON L'IMAGINE

Riff : mim sim SOL RE
Couplet : mim mim SOL RE
Ref : mim sim SOL RE

 

C'est peut être une imposture
La vie ne dit pas ce qu'elle est
Une voix qui murmure
Un flot inachevé
C'est pas que ça nous rassure
Je sais que ça nous est donné
Mais ralentir l'allure, pourrait-on l'envisager
Au moins l'imaginer

 

Et qu'elle soit comme
Comme on l'imagine
Qu'elle ne s'étonne
Si l'on s'obstine
Si l'on s'obstine

 

C'est peut être un supplice
La vie au banc des accusés
Une entorse à la Justice
Qui nous a condamnés
A rire encore et à pleurer
Avoir l'air de ne pas s'en faire
Devenir complice pourrait-on l'envisager ?
Au moins l'imaginer

 

Refrain

 

C'est peut être un malentendu
La vie on n'avait pas prévu
On nait comme ça, tombé des nues
On se disperse quand il a plu
C'est peut être au conditionnel
Qu'il faut se parler du Soleil
Mais si la vie un dilemme
Peut-on l'envisager quand même?
Au moins l'imaginer

 

Refrain

 

13. LES GRANDS SOIRS

CAPO I

Riff : FA, FA, DO, SOL, lam, lam, mim, SOL
Couplet : lam, SOL, DO, SOL

 

Ce n'est pas du bruit / mais un murmure
Une éclaircie/ dans l'embrasure
C'est comme un vent / Un souffle chaud
Que l'on ressent / Jusque sous la peau
C'est dans l'air / Comme un embrun
De caractère / Mais incertain
Sur quoi repose / Un sentiment
Si peu de chose ...

 

Et se laisser emporter

 

C'est pas l'ivresse / Mais les grands soirs
Une promesse / Sous le brouillard
Qu'un instant le temps / Se suspend
A la fois fort / Et chancelant

C'est une secousse/ ou un remous
Un coup en douce / dessus, dessous
Sur quoi repose / Un sentiment
Si peu de chose...

 

Et se laisser emporter

 

Sur quoi repose / Un sentiment
Si peu de chose / Finalement